Du monument à l’art public : table-ronde sur la sculpture actuelle

14 août 2012 à 16 h 29
 

L’art public a défrayé les manchettes à plusieurs reprises ces derniers temps, que l’on pense au sort de Mastodo, qui trône sur le Square Viger, ou à la saga entourant le don d’une oeuvre d’André Desjardins au Parc olympique. Déjà en 2009, le maire de l’arrondissement de Verdun avait créé la consternation en annonçant le démantèlement de “Milieu Humide”, une œuvre de l’Atelier In Situ réalisée en collaboration avec Vlan Paysages.

Si l’art public n’a jamais été neutre, le temps des monuments commémorant les héros de guerre semble bien loin des nouvelles œuvres qui sont inaugurées à chaque année dans les divers quartiers de la métropole : un batteur à œufs géant dans le quartier Sainte-Marie ( “Mélangez le tout”, du duo Cooke-Sasseville ); des assemblages de pièces de trains et de navires au Centre-ville (Arcane de Mer, de Glen LeMesurier).

Comment comprendre l’évolution de l’art public “monumental” à Montréal ?

À l’occasion de l’exposition “2012: Odysée d’espace” présenté à la maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, les conférenciers Simon Rivest du duo Doyon Rivest, Laurent Vernet du service d’art public de la ville de Montréal, le critique d’art Gilles Daigneault et le critique d’art et commissaire de l’exposition Nicolas Mavrikakis discuteront de l’état de la sculpture actuelle à Montréal et des nouveaux modèles en art public.

Cette table-ronde fait partie des activités entourant les 25 ans d’Espace – revue spécialisée en sculpture contemporaine.

Jeudi 16 août, à la maison de la culture du Plateau-Mont-Royal.
Pour participer : http://www.accesculture.com/activite/savoirsculpture.

 

Source des images:
À la une – Rouge Lefevbre. Sculpture de Glen LeMesurier, Jardin du crépuscule

Commentez via Facebook

commentaire(s)

Laisser un commentaire