Le Diagnostic de la pratique artistique amateur – Un nouvel outil pour favoriser la participation culturelle citoyenne!

29 octobre 2012 à 16 h 57
 

Ce 29 octobre, étaient dévoilées les grandes lignes du Diagnostic de la pratique artistique amateur à Montréal . Réalisé par Gagné Leclerc Groupe conseil à la demande du Bureau du loisir de la Direction de la culture et du patrimoine, le Diagnostic permet d’orienter l’offre municipale pour mieux tenir compte des grandes tendances dans les secteurs communautaire, du loisir et de la culture et des changements sociodémographiques tels que l’augmentation des personnes de 55 ans et plus et la croissance de l’immigration internationale.

L’étude démontre que la pratique artistique est une forme de loisir qui répond aux intérêts de nombreux citoyens et une partie de ceux-ci choisissent de pratiquer une activité artistique dans le cadre de l’offre municipale. Mais en quoi consiste cette offre actuellement, et quels facteurs devront être considérés pour qu’elle réponde aux besoins des différents groupes de citoyens dans les années à venir?

Le Diagnostic dresse un portrait global de l’offre municipale d’activités de pratique artistique amateur et il met en lumière ses forces et ses faiblesses.

Au cours des prochains mois, les arrondissements, leurs partenaires et les acteurs locaux seront invités à participer à une consultation publique pour exprimer leur vision du renouvellement de la pratique artistique amateur dans leur milieu, dans leur quartier, dans leur arrondissement et dans leur ville.

Par la suite, un plan d’action de la pratique artistique amateur à Montréal sera élaboré. Il présentera une vision montréalaise des orientations et des priorités d’intervention en matière de pratique artistique amateur, afin d’adapter celle-ci aux besoins actuels et futurs des Montréalais.

+ Consulter le Diagnostic: ville.montreal.qc.ca/culture/diagnosticpratiqueartistiqueamateur

+ Lire le communiqué

Commentez via Facebook

commentaire(s)

Laisser un commentaire