Exposition “BOONZ” avec Laurence Vallières

25 avril 2013 à 14 h 48
 

Yves Laroche Galerie d’art présente « BOONZ», la première exposition solo de Laurence Vallières. Le vernissage aura lieu le samedi 4 mai prochain de 14h à 17h.

Entre les mains de Vallières, le carton se transforme et rempli l’espace de la galerie en un bestiaire sculptural surdimensionné. Ses assemblages complexes de bouts de carton disparates représentent des babouins, des éléphants, des ours et d’autres animaux sauvages. Les sculptures de Vallières sont des études qui s’approprient la symbolique de l’imagerie animale pour révéler leur aspect ‘construit’ et établir des équivalences en cette symbolique et des comportements humains.

-LAURENCE VALLIÈRES-

Laurence Vallières s’intéresse à la représentation de l’animal dans l’imaginaire collectif. Son inspiration provient surtout des dessins de propagande, de la littérature ainsi que des fables à caractère politique qui ont, un jour, servi à illustrer quelque conflit humain. Son travail vise à illustrer certains aspects de la société dans laquelle elle vit et à imager des conflits qui concernent le monde à travers de nouveaux symboles qui empruntent à la fois au réel et au fabuleux. Elle est influencée notamment par Art Spiegelman, George Orwell et William Kentridge dont le travail remarquable est, et sera toujours, d’actualité.

Laurence Vallières est née en 1986 à Québec. Elle vit et travaille à Montréal.
Vallières a étudié la sculpture à l’université de Concordia et a complété son baccalauréat à l’université d’état de Californie en 2010. Cette même année, elle a été invitée à une résidence d’artiste pour le Musée de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg en Russie. Cette résidence initie son cheminement vers l’art de rue. De retour à Montréal, elle développe un projet qui consiste à investir les rues de Montréal de centaines de petites sculptures de ciment. Sa toute nouvelle série d’œuvre en carton de Vallières est née du désir de travailler en grand format. La première œuvre de cette série, exposée à la Fresh Paint en 2012, est un énorme gorille de 9 pieds de hauteur. La même année, elle participe au festival Under Pressure où elle y expose « IncorporAPE »: une sculpture à l’échelle représentant deux chimpanzés démolissant rageusement une Chevrolet en carton. Pour sa première exposition solo, Vallières continue sur cette lancée ambitieuse.

 

Commentez via Facebook

commentaire(s)

Laisser un commentaire