Innovations entrepreneuriales dans le domaine des arts – Premiers résultats d’une recherche en cours

26 avril 2013 à 15 h 47
 

Je vous fait part d’un communiqué envoyé le 23 avril sur une étude que nous réalisons avec le Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS.

/

Le Carrefour jeunesse-emploi Montréal Centre-Ville et le Centre Urbanisation Culture Société de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) se sont associés pour mener une étude sur les innovations entrepreneuriales dans le domaine des arts au Québec. L’étude est placée sous la direction du professeur Guy Bellavance, titulaire de la Chaire Fernand-Dumont sur la culture.

C’est à l’occasion du colloque « Travail artistique et économie de la création » (qui se tiendra dans le cadre du 81e congrès de l’ACFAS) qu’une nouvelle typologie des modèles entrepreneuriaux sera proposée. La présentation aura lieu le jeudi 9 mai de 9h30 à 11h30, à l’Université Laval à Québec. Cette présentation s’inscrit parfaitement dans le thème de ce colloque qui vise précisément à explorer les caractéristiques atypiques et les dispositifs organisationnels aujourd’hui au cœur de cette économie de la création.

Dépasser la dichotomie, rechercher l’hybridité !

Au Québec, comme dans plusieurs pays développés, les organismes de création et de production artistique sont principalement divisés en deux catégories, qui correspondent aux deux grands modèles de financement proposés par l’État : les organismes à but non lucratif et les entreprises commerciales. Ainsi, à quelques exceptions près, la forme juridique d’organisme à but non lucratif s’est imposée comme le modèle pour les centres de recherche et de création dans le domaine des arts visuels, du théâtre ou de la danse, alors que les entreprises culturelles à but lucratif sont davantage associées au monde du cinéma, de l’édition ou de la production de disque. Or, de jeunes artistes entrepreneurs tentent de dépasser cette dichotomie traditionnelle pour créer des modèles entrepreneuriaux hybrides et souvent novateurs. La recherche en cours souhaite documenter ces nouveaux modèles qui vont au-delà des modèles qui ont habituellement cours, qui présentent des originalités par rapport à leur structure juridique, qui se distinguent par leur mode de gestion, ou qui mettent en commun des besoins et des ressources.

Initié par le Carrefour Jeunesse emploi Montréal Centre-Ville qui voit chaque année la présence des jeunes artistes entrepreneurs accroître sur son territoire, cette recherche est rendue possible grâce au soutien du Ministère des Finances et de l’économie du Québec, direction des coopératives, du Secrétariat à la jeunesse, du Défi de l’entrepreneuriat jeunesse.

Le CJE Montréal Centre-Ville accompagne les jeunes de 16 à 35 ans qui résident au centre-ville de la Métropole, y transitent ou le fréquentent dans leur parcours socioprofessionnel vers le marché du travail. Il intervient en fonction des réalités sociales, économiques et culturelles de son territoire. Depuis sa création, le CJE développe des expertises en réussite éducative, en employabilité et en entrepreneuriat, notamment dans le domaine des arts et de la culture.

Source: Guy Bellavance
Centre Urbanisation Culture Société
INRS

N’HÉSITEZ PAS À COMMUNIQUER AVEC MOI POUR TOUTE INFORMATION :
Carrefour jeunesse-emploi Montréal Centre-Ville
Tél. (514) 875-9770, poste 210

Les partenaires :

Commentez via Facebook

commentaire(s)

Commentaire

  1. Ping : Micro portrait – Martin Choquette – Le Plateau-Mont-Royal | Micro Culture

Laisser un commentaire