Initiatives
  • UTOPIE(S)
    Olga Claing - 9 janvier 2018 à 11 h 58

    UTOPIE(S) Du 13 février au 10 mars 2018 UNE PRODUCTION DE VOLTE 21 * UN EVENEMENT FESTIF D’UNE DUREE DE… Lire la suite

Magazine
Opinions
Louis-Philippe Riopelle manifeste depuis son plus jeune âge un profond attrait pour le dessin qui le conduira vers des études technique en architecture.  Peu de temps après son arrivé à Montréal le désir d\'explorer sa créativité à l\'extérieur de son cadre de travail en architecture, orienta ces choix vers la peinture abstraite.  S'asseyant tour à tour au petit format puis aux grandes surfaces, il travail et explore l\'espace du plan pour obtenir un impact au niveau de la composition.  Le passage du geste initial brut plus souvent au crayon sous forme de croquis préparatoires vers l\'œuvre finale à la peinture à l\'huile est un combat librement consenti pour tenter de traduire sa vision par le médium.  Autodidacte il expérimente sans cesse avec la matière.  Le regard toujours à l\'affût à la recherche de formes (bâtiments, objets), couleurs et de textures, il se définit comme un chasseur d\'images.  Ainsi les toiles de cet artiste sont la matérialisation des croquis glanés, des photos et de tout dont sa mémoire a emmagasiné lors de ces nombreuses escapades urbaines.