BLOG-O-THON #1 : LA PARTICIPATION CITOYENNE – Café citoyen « Vers le développement des quartiers culturels »

16 mai 2013 à 9 h 30
 

Le Café citoyen « Vers le développement des quartiers culturels » (16 mai 2013 à Eastern Bloc) s’inscrit dans la continuité du travail de concertation et de réflexion collective entamé depuis plusieurs mois par Culture Montréal et ses partenaires.

« En 2017, Montréal célèbre son 375e anniversaire. La vision déployée par la prochaine administration municipale, et les actions qui en découleront, détermineront l’évolution de la métropole au cours des prochaines années. À la veille des élections municipales, nous souhaitons lancer une mobilisation sur tout le territoire montréalais afin que les élus s’engagent concrètement envers le développement des quartiers culturels.

Pour les disucussions de la matinée, nous vous proposons ainsi de réfléchir aux actions et projets concrets qui illustrent, à l’échelle de votre quartier, les grandes orientations du projet de Plan d’action pour le développement des quartiers culturels de Culture Montréal : la participation citoyenne, la présence des artistes et la mise en valeur de la richesse des quartiers. Une attention particulière sera portée aux enjeux de la relève artistique, des pratiques émergentes, de la diversité culturelle et de la valorisation de la langue française dans l’espace public. »

/

ATELIER # 1 : LA PARTICIPATION CITOYENNE

Le projet de plan d’action pour le développement des quartiers culturels de Culture Montréal propose d’améliorer l’accès et la participation des citoyens de tous les quartiers aux arts et à la culture par :

•    l’aménagement de lieux culturels (existants ou à venir) en lieux culturels à vocation « multifonctionnelle » et ouverts sur la communauté;

•    la reconnaissance du travail des partenaires et « médiateurs » locaux, notamment l’école;

•    le développement des initiatives « hors-les-murs » et l’appropriation citoyenne de l’espace public.

/

QUESTIONS

  1. Dans votre quartier, quels sont les initiatives et projets qui permettent ou permettraient de favoriser la participation des citoyens et des partenaires locaux aux arts et à la culture? Lesquels de ces projets et initiatives pourraient être mis en valeur, mieux soutenus ou développés?
  2. Parmi ces initiatives et projets, lesquels favorisent l’intégration des artistes de la diversité, la mise en valeur de la richesse artistique et culturelle des communautés ainsi que leurs fréquentation et participation aux arts et à la culture dans les quartiers?
  3. Parmi ces initiatives et projets, lesquels permettent de valoriser l’usage de la langue française comme langue de l’espace public à l’échelle locale?
  4. Quels sont les moyens et ressources nécessaires pour mettre en valeur, mieux soutenir ou développer ces initiatives et projets?
  5. Quelle est ou pourrait être votre contribution à ces initiatives et projets?
  6. Quels engagements attendez-vous des futurs élus – mairie d’arrondissement, mairie de Montréal – quant à ces enjeux, initiatives et projets?

 

(Image : Installations lors du parcours Dérive, organisé le 5 mai 2013 par l’ Association du design urbain du Quebec (ADUQ) à l’occasion de Lire Montréal : L’imaginaire du quartier St-Henri)

 

>> BLOG-O-THON #2 : LA PRÉSENCE DES ARTISTES – Café citoyen « Vers le développement des quartiers culturels »

>> BLOG-O-THON #3 : LA MISE EN VALEUR DE LA RICHESSE DES QUARTIERS – Café citoyen « Vers le développement des quartiers culturels »

Commentez via Facebook

commentaire(s)

Commentaires

  1. Plusieurs initiatives de citoyens ou résidents naissent dans Hochelaga-Maisonneuve. Ce ne sont pas toutes qui se rendent à maturité. Il faut beaucoup de volonté, sinon de ténacité, pour mener à bien des projets qui sortent du cadre. Ça prend des leaders naturels, des artistes d’expérience, des travailleurs culturels ou des citoyens passionnés de culture qui ne se laisseront pas abattre par les démarches administratives complexes et rébarbatives (qui ne manqueront pas de se présenter). Ça prend des fonceurs et des alliés, des fonctionnaires compréhensifs qui oseront sortir de leur zone de confort pour appuyer des jeunes, ou moins jeunes, qui ont une pratique émergente. Ça prend le goût du risque, chez nos décideurs – prochains élus, et collectivement.

  2. Merci de votre commentaire Annie! Cela rejoint la présentation de ce matin d’Eliane Ellbogen, directrice artistique de Eastern Bloc dans nord de la vilel (quartier « Mile-Ex ». Elle soulignait notamment l’importance du dialogue entre les artistes/travailleurs culturels, les résidents et l’administration locale municipale.

    Le développement des quartiers culturels ne pourront se faire sans réfléchir au territoire, au milieu de vie, etc.

  3. L’école est identifiée par les participants du Café citoyen à Eastern Bloc comme un acteur clé du développement des quartiers cuturels. Elle est au coeur de l’enjeu d’accessibilité / participation citoyenne aux arts et à la culture, notamment par sa capacité de “médiation” entre les jeunes et les artistes.

  4. Complètement d’accord avec ce point sur les écoles. Ce sont des milieux en effervescence, d’une grande richesse créative. Les enfants sont généralement réceptifs aux projets de médiation, du moins ceux dont j’ai été témoin. Leurs idées et leur sensibilité en font des co-créateurs inspirants et inspirés.
    C’est dommage, toutefois, d’apprendre une fois que l’événement est passé que tel ou tel projet de médiation a eu lieu sans qu’on ait été informé (en tant que parents ou citoyens). C’est bien que les artistes entrent à l’école, mais c’est encore mieux quand le fruit de cette collaboration artistes/enfants/éleves/adolescents va à la rencontre de la communauté en lui présentant son travail et sa démarche. Mieux encore, quand c’est toute la communauté qui y participe.
    (On peut bien rêver, non?)

Laisser un commentaire